Loading

Partage

Envoyez cet
article à  un ami

Pour partager cet article avec un ami, merci de renseigner votre prénom, nom ainsi que l'adresse mail du destinataire.

 

* Champs obligatoires

confirmation

L'article a bien été envoyé à votre ami

Envoyer à un autre ami

Fermer l'overlay
  • juil
  • jui
The Light Of Now

Une essence subtile :l'amande verte

Inspired

Une essence subtile :
l'amande verte

Pour le troisième volet de la série mettant en avant la séduction délicate de chaque essence présente dans ELIE SAAB Le Parfum, The Light of Now se tourne vers l’amande verte : note de fond hautement sophistiquée de la nouvelle fragrance d'ELIE SAAB, L’Eau Couture.

Amande Verte

L’amande verte est l'expression idéale de la contemporanéité. Légère, fraîche et délicieusement acidulée tout en exsudant une douceur presque laiteuse, la senteur de la jeune amande est irrésistible.

Les parfumeurs ne sont pas sans ignorer que l'extraction naturelle de l’essence d’amande verte à partir de la coque extérieure vert pâle et duveteuse, de la coquille, voire de l'amande proprement dite en forme de larme, n'est pas du domaine du possible. Il convient donc de l'élaborer avec tout le soin et la sophistication de la parfumerie moderne. Si l'on en croit le parfumeur français Francis Kurkdjian, « L'extrait d'amande verte n'existe pas en parfumerie. Nous isolons la structure, nous capturons et reproduisons une senteur caractéristique de l'amande verte. »

Avec l’essence naturelle, on s’approche de la peinture et de ses pigments émanant de la nature. Quant à la structure moléculaire servant à reproduire certaines fragrances en parfumerie moderne, elle rappelle la photographie, invention moderne s'il en est. Selon Francis Kurkdjian, « La parfumerie et la photographie sont contemporaines. Ce sont deux expressions créées par l'homme moderne approximativement à la même époque : la photographie avec le Daguerréotype et la parfumerie avec la première molécule synthétique créée en France en 1903. »

L’Eau Couture, élixir à la nuance cristalline vert d’eau d'ELIE SAAB évoque l'amande verte, son accord de base. Tout comme la photographie, il est moderne, urbain et capture la lumière avec une interprétation résolument contemporaine. On y voit l'essence même d'une sophistication actuelle toute en fraîcheur.

The Light Of Now

Palais des Lumières

new & now

Palais des Lumières

Dans un clair-obscur, l’opulence des lustres et colonnes surmontées de chapiteaux sculptés évoquent la grandeur d’un palais parisien.

2417vkgjjNY

Révélant le savoir-faire des ateliers de la Maison ELIE SAAB, les broderies se découvrent au fil de cette collection Haute Couture comme une variation d’effets lumineux : des faisceaux de paillettes argentées laissent place à des perles rondes qui coulent avec allégresse.

Comme échappés de reflets kaléidoscopiques des lustres, bustiers et tailles cuivrées rayonnent d’éclat bleu glacier. Des lueurs bleu nuit et eau de Nil scintillent comme l’aurore. Des nuances de teintes pivoine et rouge carmin relayent des broderies telles des bijoux bicolores. A mesure que les dégradés enveloppent les silhouettes dans des jeux de lumière, la vision des couleurs s’altère comme dans un songe, laissant le souvenir d’un moment volé dans un palais.

Haute Couture
Haute Couture

Un imprimé couvert de pétales se pique de broderies pointillistes qui pétillent de lumière. Des silhouettes rosées, vaporeuses dans leurs volumes de tulles rebrodés au fil, contrastent à leur tour avec des robes noir de jais. Comme une apparition, une robe en satin duchesse blanc dissimule un fourreau en tulle brodé de perles nacrées. Se détachant comme des touches de couleurs franches, de précieuses fourrures s’enrubannent autour des décolletés tandis que des minaudières sculptées de fleurs habillent délicatement les poignets.

Partout où le regard se pose, l’effervescence des perles rondes, des reflets étincelants et cristaux facettés dialoguent. Comme si la lumière s’était faite fleur, la robe de mariée blanc cassé, rebrodées au fil de soie, apparaît comme une aube doublée de volutes.

The Light Of Now

EN DIRECT DE PARIS

new & now

EN DIRECT DE PARIS

The Light Of Now

En quête du raffinement : Retour sur la tradition de la Haute Couture

La maison

En quête du raffinement :
Retour sur la tradition de la Haute Couture

À la lumière de la semaine de la Haute Couture à Paris, The Light of Now dévoile la sphère exclusive du monde de la mode. Qu'est-ce que la Haute Couture, et d'où vient son caractère exceptionnel ?

Haute Couture

The draping of blouses in the haute couture atelier of Charles Frederick Worth. Paris, 1907. © Jacques Boyer / Roger-Viollet.

Alors que les collections de prêt-à-porter investissent les podiums du monde entier, la Haute Couture se distingue de par une présentation exclusive à part qui n'a lieu qu'à Paris.

C'est ici, dans la ville lumière, qu'est née la Haute Couture, fruit de la riche industrie textile française et de la culture florissante sous Napoléon III. Charles Frederick Worth, considéré comme le « père de la Haute Couture », fonda la première maison de Haute Couture parisienne en 1856.

Depuis l'origine, la Chambre Syndicale de la Haute Couture assure l'organisation et l'établissement du calendrier des collections de Haute Couture. En 1945, l'appellation Haute Couture devient juridiquement protégée et sera dès lors délivrée par le Ministère de l'Industrie.

Les conditions d'agrément
Tout nouveau membre doit défiler pendant au moins quatre saisons en tant que membre invité dans le calendrier officiel de la Haute Couture. Il doit également être parrainé par un membre actuel et être élu par une Commission mise en place par la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne. Les agréments sont réétudiés chaque année.

Le savoir-faire
Un minimum de 20 petites mains, ou d'artisans qualifiés, doivent travailler dans les ateliers de création de la maison. Une robe peut exiger plus de sept cents heures de travail. Des machines à coudre et des fers à repasser peuvent être utilisés pour réaliser les coutures primaires, mais les fermetures, les plis et les broderies doivent être faits à la main. Le créateur devra présenter deux collections par an à Paris, chacune comprenant au moins 25 passages composés de modèles de jour et du soir, réalisés dans les matières les plus raffinées.

Haute Couture

Haute couture salon of Charles Frederick Worth, from 'Les Createurs de la Mode', 1910.

Haute Couture

Interior view of the main showroom of French couturière Louise Chéruit in 1910.

Le Calendrier de la Haute Couture
Figurent sur le calendrier des collections de Haute Couture 15 maisons bénéficiant de l'appellation ainsi que cinq membres correspondants. Ces sont des sociétés dont le siège social n'est pas à Paris mais qui mettent en oeuvre le savoir-faire de la Couture.

Le Couturier Elie Saab fut le troisième membre correspondant admis par la Chambre Syndicale de la Haute Couture en 2006. Il est membre correspondant aux côtés des maisons italiennes Armani, Valentino, Versace et la maison néerlandaise Viktor & Rolf.

Les maisons qui continuent aujourd'hui de pratiquer l'art de la Haute Couture sont les garantes d'un précieux héritage. Mues par la quête du raffinement, elles transforment des idées en pièces uniques pour fabriquer du rêve.

Pour consulter le calendrier des défilés Haute Couture Automne/Hiver 2014-2015 qui auront lieu à Paris du 6 au 11 juillet 2014, vous pouvez vous rendre sur le site : http://www.modeaparis.com/en/fashion-shows/Schedules/Haute-couture

The Light Of Now

PLAYLIST #5 SHINE

Music Now

PLAYLIST
#5 SHINE

Lors du solstice d'été, la lumière du soleil est à son paroxysme. Les jours s'allongent et la musique s'écoute à l'extérieur. Saint Claude, notre chanteur français préféré, est une des stars de la saison. Il a ce petit quelque chose qui fait toute la différence. L'hymne des piscines est le remix de Let Me Down Gently du second album de comeback de La Roux. Mais c'est Hurry On Now, du producteur français FKJ, qui devient le tube estival par excellence.

The Light Of Now

DÉLICATESSE URBAINE

Inspired

DÉLICATESSE URBAINE

Désinvolte mais impeccable, empreinte de fraîcheur et de légèreté, parsemée de touches de dentelle, fourrure et perles délicates : la collection ELIE SAAB Resort 2015 offre une douce sélection de tons impressionnistes aux notes de vanille, pistache, citron et réglisse. À Paris, les moments immortalisés lors de la séance photo de la collection dévoilent des détails cachés lorsque les poses des modèles rencontrent la lumière, dégageant une délicatesse confiante et empreinte de modernité.

La collection Resort est disponible en précommande sur modaoperandi.com.

The Light Of Now

BABETH DJIAN : L'AVANT-GARDE DE LA MODE

Inspired

BABETH DJIAN :
L'AVANT-GARDE DE LA MODE

Self-made woman, philanthrope, rédactrice en chef et mécène de photographes talentueux, Elisabeth Djian, plus connue sous le nom de Babeth, a fondé en 1998 le magazine français de mode Numéro, désormais édité au Japon, en Chine, en Thaïlande et en Russie. Son précédent magazine, Jill, publié entre 1983 et 1985, est devenu un objet quasi-culte prisé des collectionneurs. Babeth, qui en était la directrice mode, avait en effet réussi à capturer - si ce n'est créer - l'essence du style français des années 80.

Grâce à sa sensibilité esthétique et son esprit d'entreprise, elle n'a de cesse de repousser les limites de la créativité. En dénichant les meilleurs photographes de mode de la nouvelle génération, elle a réussi à ériger Numéro en véritable référence de l'iconographie d'avant-garde. Elle a notamment rendu célèbres le duo Mert Alas et Marcus Piggott, qui ont signé les clichés d'Anja Rubik pour la campagne ELIE SAAB le Parfum.

Karl Lagerfeld ne tarit pas d'éloges à son égard et évoque la liberté qu'elle accorde aux photographes. Le soir de la cloture des défilés Haute Couture, Numéro shoote leur série Haute Couture photographiée par Lagerfeld et stylée par Babeth, mettant en avant l'esprit de la saison. Cette série très attendue est devenue un rendez-vous bi annuel incontournable du magazine.

Babeth Djian a compris que le pouvoir de la mode peut être mis au service d'actions humanitaires. Depuis 2006, elle organise chaque année un dîner caritatif au profit de l'association « Un Avenir pour les Enfants du Monde », dont elle est présidente honoraire, et qui agit dans les domaines de l'éducation, de la nutrition et de la santé pour offrir aux enfants du Rwanda une vie digne et un avenir.

Cette force créative de la mode française a accordé un entretien à The Light of Now, au cours duquel elle nous a parlé de sa carrière et de son travail avec les photographes, qui se fient à son instinct esthétique et à son talent pour capturer la lumière.

Babeth Djian par Karl Lagerfeld

Lorsque vous avez fondé Numéro, quel était l'esprit que vous souhaitiez garder de votre première publication, Jill ?

Chaque magazine vit sa propre vie, est doté de sa propre personnalité. Mon souhait était d'aller de l'avant. Je n'ai donc rien conservé, si ce n'est mon désir farouche de toujours innover.

Quelle est votre vision de base pour Numéro ?

Le magazine se destine à une femme cosmopolite, intelligente, cultivée, passionnée d'art, d'architecture et de design. Cette femme n'attend pas d'un magazine qu'il lui explique comment appliquer son rouge à lèvres ou garder son mari, car elle le sait déjà.

En tant que « femme entrepreneur », quels principes respectez-vous toujours ?

Avant tout, le respect de l'équipe qui travaille à mes côtés. La fidélité, la loyauté sont toujours restées mes vertus cardinales.

Vous étiez par exemple la première à publier les photographies de Mert Alas & Marcus Piggott. Quels autres photographes avez-vous « découvert » ou travaillé avec au début de leur carrière ?

Ellen von Unwerth, Inez et Vinoodh, Mario Sorrenti, David Sims, Stéphane Sednaoui, Juergen Teller, Sølve Sundsbø, Nathaniel Goldberg... La liste n'est pas exhaustive.

Quelles sont les trois qualités qui font un excellent photographe ?

L'oeil, l'oeil et l'oeil.

À votre avis, quelles sont les forces de Karl Lagerfeld en tant que photographe ?

Midas moderne, tout ce que Karl touche se transforme en or, qu'il s'agisse de la photographie ou de la création. En outre, son oeil aiguisé saisit l'essentiel en une fraction de seconde.

A votre avis, pour un shooting de robes Haute Couture ELIE SAAB, quel est l'éclairage qui convient le mieux ?

Il faut juste trouver la lumière qui sublime la féérie et la poésie d'Elie.

La nouvelle édition de Numéro est accessible ici.
Pour de plus amples informations sur l'association caritative
Un Avenir pour les Enfants du Monde, cliquez ici.

The Light Of Now

LE SILLAGE

moments of light

LE SILLAGE

sillage1

Le terme de sillage est utilisé dans la tradition de la parfumerie française et désigne la trace qu'un parfum laisse derrière lui. Il est la signature d'un parfum bien construit.

« Le sillage est au coeur même du parfum » explique le parfumeur français Francis Kurkdjian. « Ce sont les notes de tête qui font décoller le parfum, qui élèvent le tout puis les notes de coeur et de fond suivent. Ces dernières se révèlent au moment où le parfum commence à se dissiper. »

L'intensité et la pérennité du sillage ne sont pas liées à la concentration du parfum mais à la structure de sa formule. Dans ELIE SAAB Le Parfum, la fleur d'oranger rayonnante et exaltante définit les notes de tête. Les notes de coeur modernes se dessinent autour du patchouli et de l'absolu jasmin puis laissent place à un sillage infini sur fond de cèdre.

À l'image d'une robe et de sa traîne majestueuse qui s'envole derrière elle, le sillage fait basculer vers l'intangible. En un seul instant, il évoque des souvenirs intimes et invite à la séduction.

The Light Of Now

DISTILLINGSCENT IIParfum de cèdre

Inspired

DISTILLING
SCENT II
Parfum de cèdre

The Light of Now poursuit sa découverte des principaux ingrédients qui composent ELIE SAAB Le Parfum avec un deuxième chapitre consacré au cèdre, ses origines, ses subtilités et son symbolisme.

cedar1

Bien que la fleur d'oranger constitue le fil conducteur des quatre opus ELIE SAAB Le Parfum, c'est bien la relation entre cette fleur et l'accord boisé du cèdre qui en définit l'histoire.

Pur et apaisant, le caractère boisé, séduisant et chaleureux du cèdre révèle toute la luminosité et l'intensité de la fleur d'oranger. « Dans un tableau, le blanc paraît d'autant plus pur quand une tache noire vient le ponctuer. Dans un bouquet, si je veux donner une impression florale et que je ne mets que des fleurs, ça ne sentira pas la fleur. Il faut y ajouter un 'révélateur' en fond pour que ma fleur sorte du cadre et s'exprime » explique le parfumeur Francis Kurkdjian à propos du cèdre venu de Méditerranée.

« Le cèdre est un peu comme le vin » continue-t-il, « il y a différentes provenances et différentes variétés. »

Le cèdre du Texas ou de Chine, le cèdre rouge de Virginie ainsi que le cèdre du Maroc et du Canada donnent naissance à l'huile de bois de cèdre utilisée aujourd'hui. Cependant, le cèdre reste intimement lié au Liban plus que nulle part ailleurs dans le monde.

Les immenses étendues de cèdres du Mont Liban sont les plus anciennes forêts répertoriées de l'histoire. Antique et sacré, cet héritage perdure à travers le drapeau libanais qui arbore en son centre un cèdre majestueux.

L'envergure de cet arbre fait de lui un symbole éternel de force et de majesté et son feuillage persistant un symbole de sagesse et d'immortalité.

Quant à son parfum, il est là fois rassurant et exaltant.

language_pointer